Les débuts

Ecoloc, association collégiale et participative, a été créée en 2014 par des habitants désireux de redynamiser la vie économique et sociale de la vallée en favorisant la synergie entre tous ses acteurs. Grâce à tous, nous avons pu redonner vie à l’ancienne colonie de Barret sur Méouge, qui était fermée depuis 5 ans.

Après 3 ans de vie, notre collectif a développé sa connaissance du territoire, de ses acteurs et son ancrage dans la vie locale. Nous avons un fonctionnement collégial et une ouverture à diverses formes de bénévolat et d’intelligence collective. Nous avons aussi tissé un large réseau local et extérieur au territoire.


Petite histoire d’Ecoloc racontée par une habitante de la vallée de la Méouge :

Au printemps 2014 une amie me dit « l’ancienne colonie de vacances de Barret sur Méouge est fermée depuis des année, Amélie y rassemble ceux que ça intéresse de le voir ré-ouvrir. Ca te tente ? »

J’habitais cette belle vallée depuis une quinzaine d’années et voyais des jeunes pleins de projets essayer de s’y installer.

Trop nouveaux, trop seuls, beaucoup repartaient.

Après avoir travaillé dix ans à Marseille dans l’E.S.S. et fait un séjour à l’étranger dans le cadre du volontariat européen Amélie et Loïc, à leur retour, décident d’offrir une autre qualité de vie à leurs enfants.

Ils s’inscrivent alors à un stage « Sens et autonomie », et mettent leur aîné à l’école à Eourres. Avant de terminer ses études et obtenir ses diplômes, Amélie avait passé son BAFA puis avait été animatrice à la colo de Barret.

Ce grand lieu devait pouvoir revivre et servir aux habitant de cette vallée, et plus !

Amélie nous a alors posé des questions :

Que nous manque-t-il dans cette vallée et que sommes nous prêts à faire pour l’obtenir. Que faire de ce lieu pour qu’il serve à tous ?

Trois mois plus tard, grâce à tous, naissait Ecoloc !

 

Petit à petit, l’association a remis en service la quasi-totalité des bâtiments :

-80 lits répartis en 25 chambres

-Plusieurs salles d’activités de 20 à 130 m²

-Deux réfectoires de 50 et 100 personnes

– Des ateliers