On parle de nous...

Le Dauphiné, le 21/05/2019

Une action réalisée par Loïc pour mettre en place une aire de compostage dans la résidence des Jardins d’Anthony à Laragne

France Inter : le 9 décembre 2016 dans l’émission Carnet de Campagne !

« Dans ces espaces montagneux beaucoup de communes perdent leurs services et peinent à survivre. Parfois la solution provient d’une bonne volonté collective des habitants.

Parfaite illustration avec l’association Ecoloc de Barret-Sur-Méouge, 230 habitants. Avec d’autres villages de la vallée, Ecoloc a repris en main une ancienne colonie de vacances, nouveau centre d’activités multiples et surtout nouvelle respiration pour les 10 communes concernées. Cécile Clozel, administratrice de l’association nous attend au téléphone après avoir répondu aux questions de Laurent Grybowski dans les pages numériques du magazine La Vie. »

La Vie : le 7 décembre 2016, par Laurent Grybowski

« Dans les Hautes-Alpes, des habitants font revivre leur vallée.

Afin de redynamiser leur territoire, les habitants de la vallée de la Méouge, près de Sisteron, ont créé l’association Ecoloc et investi une ancienne colonie de vacances pour en faire un lieu d’accueil et d’animation culturelle.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition des petits commerces locaux, écoles menacées de fermeture, absence de services publics, difficultés de transport… Partout en France, la désertification rurale est à l’œuvre. Et la vallée de la Méouge, près de Sisteron (Hautes-Alpes), avec ses 800 habitants, n’échappe pas au phémonène. Mais loin de se décourager, et refusant de tomber dans la sinistrose, ses habitants ont décidé de se retrousser les manches en créant l’association Ecoloc. Son but ? Redonner vie au centre de vacances de Barret-sur-Méouge, que tout le monde ici appelle « la colo ». Fermée il y a sept ans, avec toutes les conséquences négatives en terme d’emplois, d’économie et d’animation locales, cette grande propriété a accueilli avec bonheur, pendant plusieurs décennies, des gamins des quartiers Nord de Marseille. »

Radio Zinzine sur le Festival Bobines Rebelles