Projet Leader

Notre association a pu bénéficier de financement de la part de l’Europe, grâce au programme LEADER (liaison entre action de développement de l’économie rurale).

Il s’agit d’un programme d’initiatives communautaires en faveur du développement rural ayant pour objectif d’inciter les acteurs à réfléchir sur le potentiel de leur territoire dans une perspective de plus long terme. Elle vise à encourager la mise en oeuvre de stratégies originales de développement durable intégrées, de grande qualité, ayant pour objet l’expérimentation de nouvelles formes de développement.

Projet qui a été financé grâce au programme LEADER : « Structuration économique, financière et juridique d’un projet participatif de territoire ».

Voici le projet tel que nous l’avions alors présenté :

L’association souhaite consolider le développement de son équipe salariée tout en conservant l’importante dynamique de participation bénévole qui l’a portée jusqu’à présent.

C’est dans ce contexte de développement et de transition que nous souhaitons mettre en place une démarche de structuration économique, financière et juridique de notre collectif qui permette de professionnaliser ses activités tout en poursuivant notre démarche innovante de projet participatif de territoire.

Nous avons déjà commencé à réfléchir au sein du conseil d’administration ou au cours de réunions plus larges avec les adhérents ou avec les personnes ressources qui nous accompagneront pour la suite dans notre projet de structuration.

Le projet va se dérouler durant une période de 18 mois, il vise à accompagner au mieux le processus de restructuration :

Elle comprend :

-une phase d’étude et de finalisation des différents scénarios d’achat et de montage juridique (co-construction avec des experts)

-un processus continu de communication, échanges, concertation avec les membres de l’association pour aboutir à une décision partagée (élaboration de documents clairs, lisibles permettant de fonder le débat et la décision, animation de séminaire et assemblées générales…)

-une mission de recherche de partenariat financier, de financement participatif, etc..

-une étape essentielle de changement actés et instaurés dans le fonctionnement ordinaire de l’association (procédure, évaluation partagée…)

Lien avec la stratégie GAL (groupe d’action locale) :

La création à terme d’un emploi dédié au pilotage de projet coopératif, au maintien et au développement de la dynamique associative propre à Ecoloc. La personne qui va accompagner la structuration de l’association aura chemin faisant développer encore ces compétences tant dans les domaines juridiques, comptables que dans la communication et l’animation des échanges participatifs.

D’autre part, l’enjeu de notre consolidation de gestion et de fonctionnement est bien de maintenir durablement les trois emplois actuellement aidés.*Nous espérons développer encore des retombées économiques pour les professionnels de la vallée.

Le projet est nouveau pour le territoire du Pays Sisteronais-Buëch. En effet la réhabilitation d’un établissement d’hébergement collectif par la volonté des habitants du territoire est une démarche participative de développement local citoyenne. C’est aussi la première fois que ce collectif se cré et s’organise ensemble pour faire ivre le lieu et professionnaliser ses activités.

La gouvernance du projet de « structuration économique, financière et juridique d’une projet participatif de territoire » implique les acteurs locaux (habitants de la vallée, bénévoles de l’association, adhérents, partenaires techniques…). Depuis la création de l’association, des temps de concertation, des conseils d’administration élargis, des journées de réflexion collective ont eu lieu, ce qui permet de prendre en compte le contacte local (vallée isolée, fermeture des commerces de proximité, volonté de s’organiser, de mutualiser…)

Le projet est porté par l’association de préfiguration Ecoloc qui implique 9 personnes dans son conseil d’administration collégial, une trentaine de bénévoles actifs impliqués dans le réflexion collective et des partenaires techniques (Expert juridique et expert comptable).

De plus, le réseau des acteurs d’Education Populaire, d’Economie Sociale et Solidaire de PACA participe aux projets d’Ecoloc en faisant vivre le lieu (festival, résidence, stage, séminaire, etc…).

Le processus participatif de structuration en lui même comporte nécessairement une réflexion partagée sur les visées du projet de structuration et de l’association elle même sur nos critères de réussite et de qualité, sur notre capacité à vérifier dans l’action et à réguler l’adéquation entre nos décisions et la situation de l’association. Nous nous attacherons à rendre le plus accessible possible pour nos adhérents et nos partenaires les éléments de discussions, décisions, et donc d’évaluation « chemin faisant ». Une dernière phase du projet de structuration s’attachera à consolider, à évaluer et à réguler la déclinaison et l’inscription de notre nouvelle organisation dans les pratiques quotidiennes et à développer entre nous un processus (dont les formes restent à construire ensemble à d’évaluation partagée durable.

La personne salariée sur le projet de structuration répondra aux exigences administratives et financières de la demande de subvention en mettant en place notamment une comptabilité analytique, lors de son accompagnement avec le comptable. De plus, deux membres bénévoles du conseil d’administration responsables de la gestion financière seront en soutien à la gestion du dossier.

La nécessité de réserver une part de nos fonds propres à l’avance de trésorerie en attente des versement de la subvention a été prise en compte dans le budget prévisionnel.

Ce budget prévisionnel établi sur trois ans en se basant sur un taux de remplissage raisonnable pour la partie hébergement qui restera notre ressource principale nous permet d’envisager une certaine autonomie de fonctionnement et la capacité de maintenir durablement les emplois déjà existant et celui qui sera crée au cours du projet Leader.

Mais il est certain que la faisabilité de ces prévisions dépendra en grande partie du gain d’efficacité, de maîtrise de notre gestion que nous attendons de notre démarche de structuration comme de la qualité du processus participatif que nous serons capable de maintenir et de développer.